mercredi 19 décembre 2012

un midi d'avant noël

cette année le fait maison prend un peu plus de place, au moins pour les plus petits, l'arrivée d'un poupon corolle chez nous, d'une petite soeur chez les autres donne un midi d'un nouveau genre.
le repas est prêt depuis hier soir, des nems végétariens, des crèmes au chocolat et des sablés, les enfants occupés un bon moment par le vernis colle sont enfin au bain, et moi je coupe en vitesse ou en cachette les 2 fonctionnent de l'éponge.
Puis je les sors du bain, les éponge, éponge le sol plein de pistes à suivre au choix grands pieds ou mini pieds, je suis les petits ils mènent sûrement à la réserve de chocolat.
Allume le four, mets la table, les appelle et hop je disparais à nouveau poser du biais, surpiquer, tout planquer..
Ils ont fini leur dessert, épluché des clémentines, commencé à les manger, faut que je réchauffe les nems parce que poser du biais ça prend des plombes.. Les rejoindre pour lire l'histoire avant la sieste (oui en décembre la sieste est de rigueur), retourner à la cuisine décider que les nems tiédasses voir froids c'est pas si mal, allumer l'eau sous la bouilloire, récupérer la petite qui veut pas dormir, prendre une nouvelle pile de livres, les raconter dans la cuisine en sautant quelques mots pour cause de bouches pleines.. Rejoindre le canapé avec une tasse de thé, laisser la belette la boire parce que j'ai la flemme d'aller chercher une seconde tasse. Se dire que ça vallait le coup de ne surtout pas sacrifier le temps calme de la sieste à coudre. De ne pas manger avec eux pour une fois. Parce que je vais pouvoir descendre des pages et des pages de mon bouquin sans autre bruit que le souffle de la plus petite qui s'endort sur mon ventre. Et ça c'est encore mieux que les préparatifs de noël.
Pour info le bouquin c'est un été sans les hommes de Suri Hustvedt et je prends le parti d'une blogeuse qui l'a aimé parce que sinon j'ai peur de débuter ma lecture avec d'ores et déjà l'idée de m'ennuyer, je sais que les avis sont très contradictoires, mais je ne peux quand même pas être sûre d'être déçue. http://fibromaman.blogspot.fr/2011/05/siri-hustvedt-un-ete-sans-les-hommes.html

2 commentaires:

  1. oh comme çà fait du bien de te lire plus longuement que ces derniers temps

    RépondreSupprimer